www.cafe.edu

EXPLICATION DE TEXTE

Le premier succès de Racine lui assure la faveur de Louis XIV. C’est une tragédie où Alexandre le Grand s’est épris d’une princesse, Cléophile. Il a pour rivaux deux rois indiens. Cléophile argumente contre Alexandre au nom de sa fidélité pour l’un des rois qu’il a vaincu et tué. Alors il la réfute en soulignant qu’elle ne peut plus s’intéresser à eux.
“ALEXANDRE — Pensez-vous que sensible à cette ardeur nouvelle, / Sa cendre exige encor que vous brûliez pour elle?

1. Absurdité. Sa cendre est ce qu’il reste du corps d’un roi vaincu par Alexandre. Comment peut-on en faire le sujet personnel d’une exigence amoureuse?
2. Le conquérant entend réduire son interlocutrice à un minimum de bon sens et, à cet effet, ne recule pas devant le plaisir de la ridiculiser.
3. Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas, et Racine va trop loin. Car “vous brûliez” parle de l’amour dont se targue Cléophile pour repousser les ardeurs d’Alexandre. Mais comment peut-on “brûler pour une cendre”?
4. Et qui est “sensible à cette ardeur nouvelle”? Aucun des intervenants! La syntaxe indique “sa cendre”. C’est celle-ci aussi qui exige. Mais la cendre est Taxile et il est mort. Quel galimatias!

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent une proposition et parfois un courriel adapté à leurs questions.

Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Lecture précédente.

Le cheretema (prononcer kérétèma) est un terme de rhétorique grecque qui intéresse tout texte, du moins s’il se prête à interprétation. Il est donc toujours d’actualité. Et pourtant, il semble avoir disparu depuis 25 siècles. Tout le développement de l’art de la parole des Grecs jusqu’à nous aurait donc pu se passer de la connaissance et de la pratique d’une figure aussi importante?

1. Très à la mode dans la 1re moitié du 17e siècle, il est revenu en faveur depuis le 19e, mais c’est sous son nom latin, ratiocination.
2. Mais comment se fait-il que ratiocinatio, qui était mélioratif en latin (comme raisonnement), soit devenu péjoratif?
3. Mais c’est cela, justement, qui est incompréhensible, que son sens ait été perdu de vue alors que sa pratique et son utilité n’ont jamais diminué.
4. Les besoins de la vie courante auraient pu le faire resurgir spontanément, comme des nouveautés.

CORRIGÉ EXEMPLATIF
DÉLIBÉRATION sur le choix 1. Sauf que la ratiocination n’est pas le cheretema. C’est un raisonnement mais inutile, poussé trop loin. Le terme est devenu péjoratif. Il y a donc place pour un terme spécifique mélioratif.
2. Son sens a été perdu de vue.
3. Durant tout le moyen âge (plus de dix siècles), le discours (comme pratique de la rhétorique) et la théorie discursive ont été confinés dans des milieux privilégiés (abbayes, cour des rois).
4. Et c’est bien ce qui s’est produit. Le verbe ratiociner est dans plusieurs ouvrages (Pierre Fabri, le Grand et Vrai Art de pleine rhétorique, Charles du Cange, Glossarium mediae et infimae latinitatis, Jean Baptiste de La Curne Sainte-Palaye, Dictionnaire historique de l’ancien langage françois).

CONSEILS

Sur feuille libre, noter ses réactions illico, telles quelles, sans peaufiner. On pourra les retravailler quand on les transcrira dans la fenêtre prévue. Citer les passages litigieux pour les critiquer. Se poser les questions habituelles: qui parle ( l'auteur ), dans quel but ( visée ), sous quelles formes ( genre littéraire ), avec quels arguments et quelles preuves ? Analyser, fouiller dans l'index de la CLÉ sur les mots utilisés dans votre analyse, de façon à la pousser plus loin.

Clé des procédés.

Copyright © 2008 C.A.F.É.