www.cafe.edu

EXPLICATION DE TEXTE

Les livres sont-ils très semblables les uns aux autres?
ANALYSE Ce sont les mêmes lettres, surtout depuis l'imprimerie, et les mêmes mots, surtout les mots grammaticaux, mais souvent les mêmes idées, et des conceptions littéraires voisines (beauté du style, réalisme des scènes).
NUANCE Il y a des standardisations de forme mais la parenté des idées n'est surtout vraie que dans les oeuvres qui visent un large public.
CONTRADICTION --- Non. Les livres sont tous compl`tement différents les uns des autres.
MÉTHODE Il faut entrer dans l'univers des écrivains, deviner les motifs de leurs choix de sonorités, rythmes, personnages, et la cause des drames, voire des intentions cachées.
DÉNOMINATION Telle est, pour l'historien, la critique interne.
MÉ;THODE Il faut aussi avoir exploré l'univers des écrivains.
ET Bien le connaître permet d'établir les choix qu'ils ont pu avoir à faire.
DÉNOMINATION Telle est, pour l'historien, la critique externe.
PRINCIPE On ne peut nier la variété des actes d'écriture-lecture mais les idées qu'ils produisent n'en sont pas moins universelles.
DISTINCTION Les textes sont là, immobilisés, mais le sens dépend de ceux qui le produisent ou, lisant, le reproduisent, et varie donc sans arrêt, en sorte que jamais on ne peut considérer que l'on ait deux fois la même chose.

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent une proposition et parfois un courriel adapté à leurs questions.

Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Lecture précédente.

Vous imaginez-vous une pauvre femme enceinte que son mari capitaine au long cours et farouchement jaloux oblige à le suivre partout et donc à accoucher au sein d’un trois-mâts-goélette en pleine mer1 par un certain nombre de degrés de longitude et de latitude dont l’indication précise n’ajouterait rien au piquant de l’aventure?
_____
1. Victor Hugo n’aurait pas raté le rapprochement pourtant de mauvais goût: Pleine mère, pleine mer
.
RÉFÉRENCE Alphonse Allais, les Deux Cousins jumeaux, dans Plaisir d’Humour, page 135.
AVIS La navigation et les liens familiaux sont des thèmes favoris pour le joyeux humoriste que fut Alphonse Allais, dans son style impayable.
TÂCHE Cherchons à en percer quelque stratagème.
PARTICULARISATION Le rapprochement forcé, par exemple.
SPÉCIFICATION Allais ne renonce qu'aux oxymores faciles.
ET Il les attribue (mais en bas de page) à un grand écrivain (qui pouvait se permettre des effets aussi prévisibles).
QUESTION Voyez-vous d’autres rapprochements, un peu forcés, dans ce fragment de texte?

CORRIGÉ EXEMPLATIF
ÉNUMÉRATION Il y a l’expression au sein de prise au figuré pour la goélette et «lieu de parturition»
ET Difficile d'être farouchement jaloux quand on est toujours absent en tant que capitaine au long cours.
OU La référence à un grand écrivain aussitôt suivie de désinvoltures intentionnelles (par un certain nombre de degrés etc.).
ET Il aurait pu rapprocher la houle du large et les contractions.
REMARQUE On ajouterait que des jumeaux ne peuvent être cousins si justement Allais n’avait réussi à démontrer le contraire.
NOTE C’est d’ailleurs le sujet du conte.
MAIS Ce n'est pas tout. Allais prend soin, en outre, de se réfuter lui-même.
RAISONNEMENT Allais explique que celui qui a passé sa nuit de noces avec les deux jumelles sans s’en rendre compte n’est pas réellement père de deux jumeaux puisqu’il y a deux mères.
SUITE Quant aux frères Delacote, les deux jumeaux, ils prennent aussi la parole, pour narrer que leur père épousait sans le savoir sa propre soeur.
EXPLICATION Comme ils naquirent ensemble, l'un d'eux peut dire: «la mère de mon frère est la soeur de mon père» (sic, page 136).
OPINION Cet inceste n'est-il pas un rapprochement forcené?!
CONCLUSION Enfin, Allais évite de devoir discuter la valeur de sa découverte, apparemment logique sinon positivement scientifique, en laissant supposer quelque mystification.
APPRÉCIATION Canular de cabaret...
HYPOTHÈSE Sans doute la côte des deux frères était-elle la côte d’Adam...

CONSEILS

Sur feuille libre, noter ses réactions illico, telles quelles, sans peaufiner. On pourra les retravailler quand on les transcrira dans la fenêtre prévue. Citer les passages litigieux pour les critiquer. Se poser les questions habituelles: qui parle ( l'auteur ), dans quel but ( visée ), sous quelles formes ( genre littéraire ), avec quels arguments et quelles preuves ? Analyser, fouiller dans l'index de la CLÉ sur les mots utilisés dans votre analyse, de façon à la pousser plus loin.

Clé des procédés.

Copyright © 2008 C.A.F.É.